fév 2017

Conciliation Resources vient de lancer un nouveau projet en République démocratique du Congo (RDC) dont le but est de renforcer la participation des jeunes à la prévention des conflits dans des régions touchées par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

Implanté dans la région frontalière du nord de la RDC depuis 2008, le groupe est parvenu à survivre dans ces zones reculées où la présence et les services de l’État sont très limités. Le recrutement forcé d’enfants-soldats est une des stratégies de la terreur employée par la LRA ; ainsi entre 2008 et 2016, 75 % des 7 299 personnes kidnappées étaient des mineurs.Ceux qui parviennent à s’échapper se voient souvent rejetés par leur communauté en plus de devoir gérer le grave traumatisme causé par la violence à laquelle ils ont été exposés.

S’appuyant sur plus de 20 ans d’expérience dans la région, le dernier projet de Conciliation Resources s’attachera à renforcer le rôle des jeunes dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix.Conciliation Resources s’associera à trois organisations partenaires pour travailler avec vingt groupes de jeunes, soit plus de 300 jeunes issus des provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé et de l’Ituri.Par le biais d’ateliers et de journées de formation, le projet vise à fournir aux jeunes des deux sexes les compétences nécessaires pour mener à bien un travail de prévention des conflits au sein de leur communauté et pour accompagner les rescapés dans leur réintégration.Comme l’explique Kennedy Tumutegyereize, le directeur du programme Afrique centrale et de l’Est :

En apprenant aux jeunes à gérer des discussions communautaires, à développer des relations stratégiques et à tenter d’apaiser les tensions, nous faisons en sorte qu’ils soient mieux équipés pour faire face à de futurs risques de conflits.

Conciliation Resources estime qu’il est crucial d’inclure les jeunes dans les initiatives de consolidation de la paix.La participation des jeunes est une question particulièrement importante en RDC où, bien que les jeunes représentent 65 % de la population, ils sont exclus des processus politiques et sont souvent considérés comme des agitateurs de conflit.Et Kennedy d’ajouter :

Les jeunes ont un rôle essentiel à jouer contre la menace de la LRA ; ils peuvent en outre partager l’expérience et les enseignements des communautés touchées par la LRA avec les responsables politiques locaux et nationaux.Ce projet a pour vocation de les aider à endosser ce rôle. 

Le dernier-né de nos projets financés par l’Union européenne s’appuiera sur le travail que Conciliation Resources mène depuis longtemps dans les régions touchées par le conflit de la LRA. En effet, nos actions précédentes n’ont eu de cesse d’apporter des réponses à la fragilité croissante des régions frontalières entre la RDC, la RCA et le Soudan du Sud en aidant leurs organisations de la société civile à réduire la violence locale et à réclamer des politiques qui favorisent et entretiennent la paix.